Madoff, de son prénom Bernard Lawrence, était il a encore peu de temps parfaitement inconnu de la planète. Depuis Décembre 2008, ce financier réputé dans la haute finance a vu sa popularité exploser. Une popularité qui malheureusement le révélera au cœur de la plus grande escroquerie de l'histoire.

Pour combien a t-il escroqué ? Pas moins de 60 milliards de dollars
Sa technique de fraude ? La méthode du PONZI
Ses victimes ? banques, sociétés d'investissement, grosses fortunes, etc.


Bernard_Madoff_se_moque_de_la_justice



Explications :

Ancien patron du Nasdaq (bourse américaine des nouvelles technologies), B.M à crée il y a plus de 40 ans sa propre société d'investissement, nommée Bernard L. Madoff Investment Securities LLC). Sa société, encore très active jusqu'à l'éclatement de l'affaire au grand jour, a servi au financier pour réaliser la méthode du PONZI, méthode classique d'escroquerie.

Celle-ci est en effet très simple : Madoff attire des clients désireux de placer de l'argent, en leur promettant un rendement très alléchant, de l'ordre de 20%.
Seulement ce que ces clients ignorent, c'est qu'ils seront payés, mais par l'argent que de nouveaux clients auront apporté à Madoff, pour eux aussi pouvoir bénéficier des rendements attractifs promis. Madoff n'a pas l'argent et va donc payer les premiers avec les nouveaux arrivants. Va ainsi se créer une chaine où chaque client sera payé avec l'argent d'autres. Les 20% de rendement seront bien là, mais ils n'y seront pas par le fruit de placements judicieux.

C'est ainsi que pendant une vingtaine d'années, B. Madoff a escroqué une somme d'environ 60-65 milliards de dollars, ce qui est absolument saisissant. Jérôme Kerviel en France avait déjà frappé fort (5 milliards d'euros) mais à ce "petit jeu" là, B.M remporte la médaille d'or. La crise financière a stoppé cette incroyable fraude. Immédiatement, la police new-new-yorkaise arrêtera le financier, qui avouera sa faute sans contester. Muni d'un bracelet électronique à la cheville pendant l'installation et la préparation de l'affaire en justice, Bernard Madoff se fera discret et paiera la caution de 10 millions de dollars pour pouvoir en attendant rentrer dans son domicile de Manhattan.

Il y a quelques jours, on a appris que la peine du financier sera à priori de 150 ans de prison (aux USA, les peines sont cumulables, ce qui explique la longévité de la peine de prison). Le juge de l'affaire a d'ores et déjà annoncé qu'aucune clémence ne sera accordée, et aucune remise de peine ne sera possible.
La responsabilité des régulateurs financiers (la SEC aux USA) est en jeu. Comment une escroquerie pareille peut-elle perdurer dans le temps, sans que personne ne s'aperçoit de rien.
Parmi les principales victimes, on retrouve la banque française BNP, l'espagnole Santander et la britannique HSBC.

D.T