Depuis le début de l'année, les marchés financiers et bourses mondiales traduisent un retour assez net à l'optimisme. Sur les 3 derniers mois, le CAC 40 a gagné + de 23%. Du côté de nos voisins européens et américains, l'indice phare allemand, le DAX30, a gagné 28% tandis que le Dow Jones (New York) a augmenté de + de 22%.

Même si la tendance haussière reste confirmée, beaucoup d'investisseurs, notamment les "petits porteurs", reste sceptiques quant à une reprise intense et durable de l'économie.

thib_2

Évolution du CAC 40 et du Dow Jones depuis ces 4 derniers mois.

Les bancaires et automobiles en tête.
En France, les valeurs bancaires, tout comme les valeurs automobiles, ont la côte. Rassuré par des résultats convaincants, les banques françaises ont bien résisté à la crise, et cela se répercute sur les cours. A ce titre, l'action BNP Paribas a grimpé de plus de 65%.Même si la hausse sur la même période est moins marquée, le titre Société Générale a augmenté de 18% et celui du Crédit Agricole de 36%.

Du côté de l'automobile, secteur très heurté par la crise et la baisse généralisée de la demande, la tendance est également à la hausse. Ce phénomène fait suite à la période la plus noire qu'on déjà passé les principales firms automobiles. La prime à la casse instaurée par l'État a également produit son effet positif.
Le titre Renault, depuis 3 mois, a bondit de + de 128%. L'action Peugoet gagne, depuis le 1er Janvier, 85%.


La remontée du Baril de Pétrole.
Cette montée générale des prix et des cours touche également celui du pétrole.
A New-York, le baril de pétrole a passé la barre des 70 dollars la semaine passée. Il s'agit d'un signe fort quand on sait qu'il est passé de 145 dollars en Juillet 2008 à 33 dollars en Février 2009.

Le FMI revoit ses chiffres à la hausse.
Après avoir prévu une croissance mondiale de 1,9% pour 2010, le Fonds Monétaire Internationale de Dominique Strauss Kahn envisage d'améliorer se s statistiques et de prévoir une croissance de 2,4%.
Cette prévision vaut ce qu'elle vaut, mais il s'agit d'un signe supplémentaire d'un retour à l'optimisme.


Les consommateurs américain gagnent en confiance.

Aujourd'hui, 12 Juin 2009, l'université américaine de Michigan a révélé une statistique sur la confiance des consommateurs américains, véritables piliers de la croissance américaine depuis de longues années. Cette statistique va dans le bon sens même si le résultat reste timorée et légèrement en deça des attentes: l'indice de confiance a gagné 1,9 points.

Il s'agit du point le plus haut depuis le plus bas de la crise financière.
Ce chiffre de l'unversité sera confirmé officiellement en fin de mois.

Je pense que nous ne sommes pas encore dans une course, un rallye vers le haut. La tendance des marchés financiers reste assez clairement haussière mais la prudence reste de mise, la volatilité également donc.